Mémoire des morts

Prix régulier

14,95 $




Marque

Format 5 x 7 1⁄2 – 88 pages - ISBN 978-2-924031-27-8

Description

Le thème de la mémoire et celui de la mort sont récurrents dans l’œuvre poétique de Sylvain Janneteau. Avec son deuxième recueil, Au seuil des territoires, il nous plongeait dans la douleur innommable de la mort d’un enfant. La mémoire contribuait ici à la résilience aux blessures de la perte et à garder vivante la petite disparue.

C’est à un tout autre parcours que Janneteau nous convie cette fois. Dans Mémoire des morts, les souvenirs des êtres aimés, qu’ils soient morts ou en allés, s’embrouillent et effacent leurs contours qu’on croyait à jamais connus et familiers. Les faux bonds de notre mémoire amplifient la perte. Que nous reste-t-il des proches que nous avons aimés? La lente détérioration qui conduit un parent vers la mort, dont sa propre perte de mémoire, atténue les souvenirs heureux que nous gardons un temps de lui. Puis, tout s’estompe au pays des ombres.

Alors, ne reste que la parole pour garder vivants les souvenirs. Mais les images que cette parole fait surgir sont-elles fidèles à la réalité ou déformées par la distance et le temps? Dans ce recueil, les développements sur les thèmes de la mort et de la mémoire s’accompagnent d’une réflexion sur l’écriture. Le poète atteint avec Mémoire des morts la maîtrise de son écriture et il crée des images fortes, surprenantes et signifiantes à souhait. Mais cette maîtrise formelle ne l’empêche pas de continuer à écrire « à bout portant avec des mots rouges d’amour », comme on a dit de lui à propos de son premier recueil Des feux en nous.


L’AUTEUR

Né à Rouyn-Noranda en 1966, Sylvain Janneteau a obtenu un baccalauréat en Études littéraires à l’Université du Québec à Montréal en 1998, profil création. Il a organisé, à Montréal au bar Le Farfadet, les soirées de poésie LES NUITS URBAINES de l’automne 2000 à l’automne 2002. Il a fait paraître de ses poèmes dans les revues Steak haché (no 19, 1999), Exit (no 28, 2002), Estuaire (no 109, 2002 et no 129, 2007) et Envol (no 28, 1999). Il a été invité à faire des lectures de ses textes au Festival de poésie de Trois-Rivières. En 2002, il publie un premier recueil de poésie, Des feux en nous, chez Lanctôt éditeur. Il codirige et coanime présentement le CABARET DU MOT DIT à Rouyn-Noranda, à la brasserie Le Trèfle noir, où les poètes invités livrent au public leurs plus récentes créations. Il a, entre autres, travaillé comme libraire.

 

Nouveau site web en construction - Mise en ligne : Été 2018