Sur la paupière des forêts

Catégorie :
Anne Cuy-Koenig

Une femme — ou est-ce un arbre — entre dans le bois pour ne jamais en ressortir. La forêt devient territoire d’amour, de jeux, de complicités renouvelées. Chaque oiseau murmure son appartenance au clan ; ils seront désormais seuls à migrer. Elle, se dépose. Ce qui pulse au cœur de la masse est tiède et moite et chaud. Ça éclate de rire. C’est un chant à l’aimé, comme un gibier offre sa vie avant l’hiver.

Anne Cuy-Koenig

Née comme une image à Épinal, Anne Cury-Koenig exerce d’abord le métier de monteuse vidéo à Paris. Portée par le désir de vivre de plain-pied, en plein jour, elle décroche une maîtrise en ethnologie et science des religions. À trente ans, elle s’installe au Québec. Sa vie est depuis un aller-retour constant entre Mashteuiatsh et la forêt.